Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 14 février 2009

A propos de Geert Wilders, Aymeric Chauprade, Anne Kling et du Pape :

Construisons la nécessaire résistance nationale et européenne !

 

 

Robert Spieler 6.jpgPar Robert Spieler

Délégué général de la

Nouvelle Droite Populaire

 

Aymeric Chauprade, géopoliticien talentueux et l’un des piliers de la Nouvelle Revue d’Histoire, vient d’être viré manu militari de la chaire de géopolitique du Collège interarmées de défense par Hervé Morin qui, me dit-on, serait ministre de la Défense. Dans le récent livre de Chauprade, Chronique du choc des civilisations, on relève d’après Hervé Morin des « relents inacceptables » puisqu'Aymeric Chauprade a évoqué, sans d’ailleurs le reprendre à son compte, un « complot israélien-américain » à propos des évènements du 11 septembre.

 

Pour tout dire, en tant que sceptique voltairien, je ne crois pas à la thèse d’un tel complot, même si des faits étranges et inexplicables entourent ces évènements. Mais qu’importe… Chauprade paie en fait son refus de voir la France et l’Europe devenir, davantage qu’ils ne le sont déjà, des laquais des Etats-Unis. La décision de Sarkozy d’imposer la réintégration de la France dans le Commandement de l’Otan impose évidemment l’éradication de toute pensée libre.

 

Geert Wilders, député et leader du mouvement identitaire et anti-islamique hollandais, devait présenter son film « Fitna », qui dénonce l’obscurantisme islamique, à la Chambre des Lords, en Grande-Bretagne. Il a été refoulé à son arrivée à l’aéroport de Londres et déclaré, au mépris de toutes les conventions européennes, « persona non grata ». Un incroyable scandale qui a même amené le gouvernement hollandais, peu suspect de sympathie pour Wilders, à protester officiellement.

 

Anne Kling, fonctionnaire internationale et auteur de deux livres majeurs, La France Licratisée  et Révolutionnaires Juifs,  est poursuivie par le Système à la demande de la Licra et de ses obligés.

 

Sa Sainteté le Pape Benoît XVI est sommé, malgré sa condamnation sans équivoque des propos révisionnistes de Mgr Williamson, d’aller encore plus loin dans la repentance et l’humiliation. Angela Merkel, sorte de Sarkozy femelle, s’est même autorisée d’exiger, l’air grave et émotionnée, une contrition davantage contrite.

 

Décidément, ces gens là ne reculent devant rien et ne connaissent aucune limite à leur arrogance.

 

Mais, me direz-vous, quel rapport entre les quatre personnes que j’ai cité ? Aucun, bien entendu aucun…

 

Nous sommes seulement convaincus qu’un Système qui multiplie ainsi les mises à l’index est un Système qui est déjà en phase terminale. Ce Système doit donc être achevé  Il en va de l’avenir de notre identité et de notre liberté. Seule une résistance nationale et européenne pourra, demain, briser les chaînes que nous impose ce Système.

01:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Tags : aymeric chauprade, hervé morin, benoît xvi, anne kling, ndp, robert spieler, politique | |  Facebook

jeudi, 30 octobre 2008

Anne Kling participera à la 2ème journée de Synthèse nationale...

753352512.jpgAnne Kling, auteur du remarquable ouvrage consacré à l’histoire cachée de la LICRA, La France licratisée (Editions Mithra, 2006), participera à la deuxième journée de Synthèse nationale, dimanche 23 novembre prochain au Forum de Grenelle (5, rue de la Croix Nivert à Paris XVème).

 

Ce sera aussi l’occasion pour elle de dédicacer son dernier livre, Révolutionnaires juifs (aussi édité chez Mithra), qui traite du rôle de certains responsables juifs dans les révolutions marxistes qui ensanglantèrent le XXème siècle.

 

Un livre passionnant et objectif qu’il faut absolument lire.

 

 Pub Révolutionnaires juifs pdf.pdf

10:38 Publié dans Politique | Lien permanent | Tags : livres, anne kling, synthèse nationale, paris, histoire, alsace, identitaires | |  Facebook

mardi, 07 octobre 2008

A lire absolument : le nouveau livre d'Anne Kling....

270908_174933_PEEL_zMp2Gp.jpg

 

REVOLUTIONNAIRES JUIFS  - Les principaux acteurs des révolutions bolcheviques en Europe (fin XIXe – 1950)

 

vient de paraître aux Editions Mithra

 

Pourquoi Anne Kling, précédemment auteur de La France LICRAtisée, s’est-elle focalisée dans son nouveau livre sur les révolutionnaires juifs ? Pourquoi pas les révolutionnaires allemands, ou lettons, ou hongrois ?  Pourquoi les juifs, toujours les juifs ?

 

La réponse est fournie dès la page de garde par une citation du Dr Angelo Solomon Rappoport. Dans le feu de la toute nouvelle révolution, ce dernier proclamait sans équivoque dans son ouvrage dithyrambique, Pioneers of the Russian Revolution, paru à Londres en 1918: « Il n’y avait pas une seule organisation politique de ce vaste empire qui ne fût influencée par des Juifs ou dirigée par eux. Le parti social-démocratique, le parti socialiste-révolutionnaire, le parti socialiste polonais comptaient tous des Juifs parmi leurs chefs. Plehve maintenait que 80% des révolutionnaires en Russie étaient Juifs. Plus que les Polonais, les Lettons, les Finlandais ou même n’importe quel groupe ethnique du vaste empire des Romanov, ils ont été les artisans de la révolution de 1917 ».

 

C’est ce rôle essentiel que jouèrent les révolutionnaires juifs dans la gestation, l’organisation, la réalisation et la consolidation de la révolution bolchevique de 1917 en Russie, mais aussi plus largement, dans la sphère européenne au cours des décennies qui suivirent, qui est ici mis en évidence.

Anne Kling nous présente une galerie de quelque soixante-douze portraits souvent terrifiants, toujours étonnants, des principaux acteurs – hommes et femmes - de cette barbarie. Tous eurent d’importantes responsabilités et jouèrent un rôle, souvent majeur, dans l’instauration d’un régime inhumain qui mit à genoux les peuples qu’il parvint à tenir dans ses griffes.

 

On y découvre les banquiers américain et suédois Jacob Schiff et Olaf Aschberg, qui financèrent les bolcheviks; Trotski, Zinoviev et Kamenev, qui finirent assassinés sur ordre de Staline, car la Révolution dévore ses enfants, ce qui n’est pas le moindre de ses charmes… ; Kaganovitch, le Eichmann soviétique qui supervisa l’Holodomor, la grande famine orchestrée par le pouvoir, qui fit au moins six millions de victimes, dont deux millions d’enfants…

Sans oublier Iagoda, que le journaliste israélien Sever Plocher qualifiait récemment, dans un article intitulé Les Juifs de Staline, de « plus grand meurtrier juif du 20ème siècle » ; ou Jacob Agranov, qui avait pour slogan :  « S’il n’y a pas d’ennemis, il faut en créer, les dénoncer et les punir ».

 

Anne Kling évoque aussi le Mengele bolchevique, Gregori Moissevitch Maïranovski qui fut chargé de mettre au point un poison mortel ne laissant aucune trace, et pratiqua de nombreuses expérimentations sur des cobayes humains. Ainsi qu’un autre personnage digne d’entrer dans l’histoire pour son invention en 1937, des chambres à gaz « ambulantes » :  Isaï Davidovitch Berg.

 

Et tant d’autres, et non des moindres. Sans oublier un certain nombre de femmes qui n’eurent rien à envier à leurs homologues masculins.

 

Dans sa conclusion, Anne Kling interroge: « A l’heure où les nations européennes, Allemagne en tête, sont invitées de façon pressante à se souvenir encore et toujours de leurs propres fautes, à assumer leur responsabilité historique pour les horreurs commises, est-il normal que des pages entières continuent à être systématiquement occultées dans la mémoire des juifs ?

 

224 pages

18 € + 3 € de frais de port (France)

Pour commander : envoyer chèque et adresse du destinataire clairement indiquée à Anne Kling - Editions Mithra - BP 60291 - 67008 Strasbourg Cedex

 

Pour ceux qui souhaiteraient acquérir les deux livres en même temps : 

REVOLUTIONNAIRES JUIFS et La France LICRAtisée : prix spécial de 32 € les deux, frais de port compris.

 

 

22:49 Publié dans Livre | Lien permanent | Tags : russie, moscou, pcf, pc, révolution russe, synthèse nationale, anne kling | |  Facebook

mardi, 29 juillet 2008

Après "La France licratisée" : bientôt un nouveau livre d'Anne Kling...

REVOLUTIONNAIRES JUIFS, les principaux acteurs des révolutions bolcheviques en Europe (fin XIXe-1950)

anne.jpgLe nouveau livre d'Anne Kling !

Auteur de l'excellent ouvrage "La France Licratisée", où elle dévoile les origines de la Licra, ses objectifs et son influence, Anne Kling s'est attaquée à un domaine qui, pour avoir été abordé notamment par Soljenytsine, n'avait jamais été traité de façon systématique. Elle dévoile la biographie d'une centaine de personnages terrifiants qui semèrent la mort en Russie et en Europe. J'ai eu le privilège de lire ce livre en avant-première. On y découvre un juif exterminateur de juifs, l'inventeur des chambres à gaz ambulantes, et des humanistes meurtriers, dont certains eurent le privilège de mourir dans leur lit. La Révolution a goulûment dévoré ses enfants, ce qui, après tout, n'est que justice.

Ce livre, qui paraîtra en septembre, est tout simplement, remarquable.

Consultez le blog d'Anne Kling, La France Licratisée!
http://france-licratisee.hautetfort.com


Robert Spieler

17:19 Publié dans Livre | Lien permanent | Tags : pcf, marxisme, russie, anne kling, politique, histoire | |  Facebook

samedi, 05 avril 2008

Adrien Zeller fait montre d'héroïsme : 110 km/h maximum sur les autoroutes alsaciennes !

Je souhaite que l'Alsace soit une région d'expérimentation pour des projets qui permettent aux régions de s'exprimer en sortant du carcan que l'Etat et ses énarques imposent.

L'objectif est de gérer mieux, plus efficacement, et pour moins cher que l'Etat. L'expérimentation, dans une région, permet de démontrer la pertinence du raisonnement et du projet, avant d'élargir la démarche à toutes les autres régions.


Régionalisons l'enseignement par exemple : Le contenu des programmes, tels l'histoire et les langues régionales, ainsi que la formation des enseignants (IUFM delenda est : les IUFM doivent être supprimés, vus leur nocivité), mais aussi le choix des directeurs d'établissements.

Régionalisons la politique de santé. Est-ce à des hauts fonctionnaires nommés par Paris de décider de l'ouverture ou de la fermeture d'une maternité en Alsace ?


Régionalisons le développement économique, la politique de l'environnement, etc...

Expérimentons, soit, afin de démontrer aux énarques parisiens, que nous savons faire dans l'excellence.
Expérimentons...


Adrien Zeller, Président du Conseil Régional d'Alsace, a, avec un courage inouï, demandé humblement à l'Etat le droit d'expérimentation pour l'Alsace.

Pas pour l'enseignement ou le développement économique, ne prenons pas de risques...


En substance, il a dit : "Auriez vous l'extrême complaisance de bien vouloir accorder à l'Alsace, qui n'en est certes pas digne, l'autorisation, mais uniquement si vous le voulez bien, de limiter la vitesse sur les autoroutes alsaciennes à 110 km/h".

Fureur des responsables de l'Automobile Club qui relèvent l'absurdité de la proposition (soyons cohérents: 110 km/h, soit, mais qu'on ne fabrique pas des véhicules dépassant 200 km/h).

Avec une détermination admirable, Adrien Zeller a dit, le lendemain de sa proposition géniale : "120 km/h me conviennent aussi".

Contrairement à ce que d'aucuns pensent, je suis un homme de dialogue et de raison.
Adrien Zeller, je te propose 129,99 km/h.

OK ?


 
Robert Spieler

10:00 Publié dans Alsace | Lien permanent | Tags : strasbourg, politique, alsace, robert spieler, synthèse nationale, anne kling, mnr | |  Facebook

vendredi, 04 avril 2008

Schlomoh a raison. Mais il a tort

Schlomo est le pseudo de Jean-Claude Meyer, ancien dirigeant de la LCR strasbourgeoise, qui s'est quelque peu embourgeoisé jusqu'à animer un blog où ses commentaires sont souvent pertinents et même parfois mesurés.

Là, il reprend un article du journal autonomiste Rot un Wiss (couleurs de l'Alsace) de François Waag (Fränzi, ça fait plus authentique), ancien militant d'extrême-droite dans sa jeunesse, qui a quelques dérives idéologiques à se faire sans doute pardonner. Je me souviens de Waag, candidat aux cantonales il y a une quinzaine d'années dans la région de Sélestat, prônant l'enseignement du turc dans les écoles alsaciennes.

Certains préfèrent Istanbul à Paris, et la langue turque au français. C'est leur problème...

Pour ma part, même si je ne mérite pas le qualificatif d'"autonomiste alsacien", selon Fränzi (je suis régionaliste et partisan de l'Europe de la puissance), j'ai en effet participé aux combats identitaires, du Parti des Forces Nouvelles au Front National, avant de fonder en 1989, avec mon ami Jacques Cordonnier, Alsace d'Abord.

Voulez vous tout savoir ?

J'ai claqué la porte du FN, car je ne supportais plus le mode de fonctionnement paranoïaque, anti-démocratique et anti régionaliste de ce mouvement. Je n'ai jamais été nationaliste français, est-il nécessaire de le préciser, même si je me sens plus proche d'un identitaire français que d'un régionaliste de gauche.

Le point de rupture avec Le Pen fut dépassé, quand, un jour en 1989, il répondit, excédé par mes propos régionalistes: "L'Alsace, je n'en ai rien à f..."

Je lui répliquai : "Eh bien, dans ce cas, va te faire f..."

C'est ainsi que je quittai un mouvement "nationaliste" dont le groupe des députés dont je faisais partie avait quand même refusé de voter contre l'Acte Unique (abstention), ce qui démontre l'influence de la majorité pro-européenne du groupe.

Quant à la manifestation contre l'indépendance du Kossovo, j'assume totalement.

Le Kossovo, devenu indépendant alors que des possibilités de forte autonomie pour les albanais étaient proposées, est devenu un état musulman et maffieux, suscité par les Etats-Unis dans le but d'affaiblir la perspective d'une Europe indépendante et libre, face à l’Empire.

Et demain, François Waag et ses amis se prononceront-ils en faveur de l’autonomie de la Seine-Saint-Denis, le « 9-3 », en raison de la présence majoritaire de populations maghrébines ou africaines ? Ou bien de l’autonomie des quartiers d’un certain nombre de villes alsaciennes, devenus majoritairement turcs ?

PS : Schlomo, dans ton post-scriptum, tu écris: "comme les DNA le disent. Il est scandaleux que la Mairie et la Préfecture n'aient pas interdit cette manifestation".

Schlomo, rassure moi, demain, tu n'écriras tout de même pas "comme Sarkozy l'a dit,...".

Toi, prendre les DNA et la Préfecture comme références ?

Schlomo, réveille-toi !

 

 

Robert Spieler

00:22 Publié dans Politique | Lien permanent | Tags : strasbourg, politique, alsace, robert spieler, synthèse nationale, anne kling, mnr | |  Facebook

vendredi, 15 février 2008

Bernard Antony, Président de Chrétienté Solidarité, soutient la liste Strasbourg d'abord

6dc113cb6335469dbdf4ff47d14ef360.jpgBernard Antony a publié un communiqué dans lequel il appelle ses amis et réseaux à soutenir des listes municipales, dont celle conduite par Robert Spieler et Anne Kling à Strasbourg.

Lire le communiqué

jeudi, 14 février 2008

En campagne...

44e99a7054fac68d529c9912f15ff729.jpg

vendredi, 08 février 2008

L’union des patriotes, régionalistes et identitaires à Strasbourg se réalise autour de la liste de rassemblement Strasbourg d’abord !

945a124b9e72e21d5a1370bc37402771.jpg

Robert Spieler, président d’Alsace d’abord, a présenté aujourd’hui à la presse la liste de rassemblement Strasbourg d’abord, entouré d’Anne Kling, présidente de Défendons Notre Identité, et du Général Alain Voelckel, qui occuperont les 2ème et 3ème place de la liste.

Jean-Louis Wehr, leader historique du FN à Strasbourg (conseiller municipal de 1995 à 2001 et tête de liste FN en 2001), a apporté son appui à la liste Strasbourg d’abord, en appelant les dirigeants du FN à soutenir une liste unique d’union nationale et régionale, et les électeurs du FN à voter pour la liste de rassemblement Strasbourg d’abord.

Marylène Heitz, conseillère régionale du FN, a répondu positivement à cet appel et rejoint la liste Strasbourg d’abord, où elle figurera en 4ème position.

Par ailleurs, Gilles Fevre, membre du Bureau Politique du MNR, est présent sur la liste et apporte « le soutien total de Bruno Mégret et du MNR ».

La conférence de presse a également été l’occasion de présenter les documents de campagne, tracts et affiches.

Strasbourg d’abord a engagé une très active campagne où 100.000 tracts seront distribués et 7.000 affiches collées pour proposer aux Strasbourgeois un programme de vraie rupture, qui défendra Strasbourg et les Strasbourgeois d’abord.

Strasbourg d’abord

mardi, 05 février 2008

La mauvaise gestion de Strasbourg par le Tandem confirmée par Capital

4486f18e8f0ec6a6d819c0053281cdf8.jpg

Strasbourg avant-dernière de France dans les dépenses de fonctionnement et les charges de personnel. C'est CAPITAL de février 2008 (page 14) qui le révèle.

 

En plus de cela, il y a les dépenses exorbitantes pour des futilités (coût d’entretien de la verrière de la gare de Strasbourg par an : 3 millions d’euros par an !!!), pour l’implantation étrangère (1,5 million d’euros pour la grande mosquée) et autres associations qui s’acharnent à détruire notre identité (LICRA, MRAP, HALDE).

Il est temps de libérer Strasbourg de la dictature et de l’incompétence du tandem. Seule la liste de rassemblement Strasbourg d'abord! conduite par Robert Spieler et Anne Kling incarne l'alternative face au tandem ou à un retour des socialistes.

20:00 Publié dans Strasbourg | Lien permanent | Tags : robert spieler, anne kling, strasbourg, fabienne keller, municipales, 2008, elections | |  Facebook