Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 10 janvier 2007

Soupe au Cochon : Guillaume Peltier s’enferre...

medium_PICT1966.3.JPG

Guillaume Peltier, porte-parole de Philippe de Villiers, a pris position contre les soupes au cochon, considérant qu’il  s’agissait d’une « discrimination inadmissible ».

Devant la levée de boucliers, y compris dans ses propres rangs, il  s’est senti obligé d’apporter une réponse complémentaire sur un forum interne au MPF, destiné aux cadres et militants. Cette réponse l’enfonce définitivement dans le discrédit.

Après avoir affirmé, grand seigneur, que « si l’initiative de la soupe au cochon revient à défendre nos compatriotes les plus démunis, alors j’y suis évidemment favorable », il poursuit : « Si au contraire, ce que je crois être vrai de la part de certains organisateurs, l’initiative de la soupe au cochon revient à provoquer volontairement et à rejeter sciemment et de façon anticipée un éventuel démuni de confession juive ou musulmane, alors je n’y suis pas favorable. Je dénonce cette volonté malsaine de discrimination volontaire ».

A noter sa capacité à lire les mauvaises pensées des organisateurs et de désigner à l’attention de la Halde et des persécuteurs l’adversaire, qui est le camp identitaire.

Mais Guillaume Peltier sait aussi faire preuve d’héroïsme. Il explique « combattre avec toute son énergie les soupes hallal », qu’il souhaite voir interdites, car « participant à l’islamisation rampante de notre pays ».

Argument parfaitement stupide : en quoi une soupe au bœuf préparée selon les principes hallal (très semblables aux principes cachers : l’animal doit être vidé de son sang avant d’être consommé) constitue t-elle une menace islamiste ?

Grotesque. La soupe au cochon est autant ou aussi peu discriminatoire que la soupe hallal ou cacher.

J’ajoute que ce pauvre Peltier devrait savoir qu’une soupe au bœuf serait considérée comme impure par les musulmans et les juifs dès lors que la viande ne serait ni hallal ni cacher.

En d’autres termes, toute nourriture proposée par des militants identitaires aux SDF sera forcément considérée par Monsieur Peltier comme discriminatoire. CQFD.

 

Monsieur Peltier a choisi son camp, et nous le nôtre.

 

Robert Spieler

www.robert-spieler.net

18:10 Publié dans France | Lien permanent | Tags : peltier, villiers, megret, le pen, soupe, cochon, alsace | |  Facebook

vendredi, 05 janvier 2007

La stupidité des persécutions contre la soupe au cochon.

La preuve par l'absurde...
medium_guysen.jpgInteressantes interventions sur l'Agence de Presse Francophone d'Israel http://www.guysen.com/articles.php?sid=5414 où il est clairement exprimé que la soupe au cochon n'est pas plus discriminatoire qu'une  soupe au boeuf ou au lait. La nourriture cashère n'est  en effet pas seulement liée à l'impureté de l'animal (le cochon), mais aussi à la façon dont celui ci a été abattu  (qu'il s'agisse du boeuf ou du poulet).
Dès lors, toute nourriture non cashère est impure, et donc, si l'on pousse le raisonnement jusqu'au bout de sa logique, discriminatoire. On touche du doigt l'absurdité du raisonnement de ceux qui persécutent la soupe au cochon. Offrir un steak de boeuf serait tout aussi discriminatoire...
A quand la fermeture par l'obsessionnel Préfet Mutz des bistrots parisiens servant des steaks frites et des sandwichs au jambon ou à la mozzarella ?

14:05 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Tags : soupe, cochon, robert spieler, alsace, france, droite, mpf | |  Facebook

samedi, 30 décembre 2006

Bonne année !

medium_annee-du-cochon.gifL’année 2007 sera d’après le calendrier chinois l’année du cochon. Tout un symbole que nous reprenons volontiers à notre compte.

Le cochon l’a emporté en cette fin 2006 sur les poulets du Préfet Mutz, comme le dit joliment Odile Bonnivard, présidente de Solidarité Des Français. Il l’a emporté sur la bêtise et le fanatisme. Grâce à Odile, à Chantal Spieler (qui fut emmenée dix fois au commissariat), à Soulidarieta et à ceux qui n’ont jamais reculé.

Le Tribunal Administratif de Paris vient de casser l’arrêté d’interdiction du Préfet qui, non content  d’empêcher  la distribution de soupe caritative de l’association Solidarité des Français, alla jusqu’à chercher à interdire aux organisateurs d’offrir un repas aux sdf, dans un restaurant où tous s’étaient rassemblés, la police bloquant entrées et sorties.

Le Président du T.A. stipule dans son jugement qu’aucun motif légal ne permet d’interdire la distribution de soupe au cochon. ! Bravo !

Bonne année à tous les combattants identitaires de toutes sensibilités et de tous mouvements. L’heure de vérité approche. Jamais notre civilisation n’a été autant menacée. Il faudra bien que, comme devant Poitiers ou Vienne, toutes les forces  de résistance européenne se rassemblent pour défendre notre civilisation.

Bonne année à mes amis du Vlaams Belang, du FPoe, de la Lega Nord , et de tous les mouvements identitaires européens.

 

Bonne  année à tous mes amis, à tous ceux qui, en Alsace et ailleurs participent à nos luttes et à nos espérances.

 

Bonne année à tous !

 

Robert Spieler

15:30 | Lien permanent | Tags : année, cochon, alsace, politique, solidarite, abord, identitaires | |  Facebook

vendredi, 15 décembre 2006

Lettre ouverte aux restaurateurs,aux charcutiers, aux professionnels de la filière porcine

medium_cochon.jpgMadame, Monsieur,

Vous exercez, sans le savoir peut-être, un métier dangereux, et probablement devriez-vous envisager d’en changer. Vous maniez en effet, au quotidien, une matière explosive…

Plutonium ? Dynamite ? Non, simplement le cochon.

Pendant les premiers mois de l’année 2006, toutes les soupes au porc distribuées par l’Association caritative Solidarité Alsacienne furent ainsi interdites à Strasbourg par le Préfet, au prétexte que ces soupes auraient été discriminatoires à l’encontre des musulmans et des juifs.

La discrimination n’a qu’un sens, puisque, bien entendu, les soupes hallal ou cacher ne le sont évidemment pas… A Strasbourg, Chantal Spieler, présidente de Solidarité Alsacienne, refusa de plier. A chaque fois, un arrêté d’interdiction signé par le Préfet fut signifié.

A chaque fois, Solidarité Alsacienne distribua sa soupe aux SDF dans la joie et la bonne humeur avant que, rituel républicain oblige, la présidente de Solidarité Alsacienne ne fut emmenée au commissariat (dix fois !). A chaque fois, les SDF appréciaient autant la soupe, les gâteaux et le café que la convivialité offerte par la chaleur des très nombreux militants présents.

La Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations) fut alors saisie à la demande de Catherine Trautmann, ancien maire de Strasbourg et ancienne ministre socialiste de quelque chose. Des responsables de la soupe au cochon furent convoqués par la police. « Etes-vous racistes, antisémites, etc… ? ».

Réponse : non, nous sommes simplement alsaciens, français et européens… et nous considérons que le porc fait partie des traditions culinaires européennes…

Depuis, les distributions ont repris à Strasbourg, sans interdiction. Mais c’est à Paris où Solidarité des Français distribue des soupes au cochon depuis trois ans, que la répression se manifeste aujourd’hui. Interdictions, menaces, persécutions…

La police, à la demande du Préfet, vient de tenter d’empêcher l’association Solidarité des Français, interdite de distribution de soupe, d’offrir une tarte flambée aux sdf  dans un restaurant parisien : blocage des entrées et sorties, interpellation de militants. Sans doute parce qu’il y a du lard dans les tartes flambées…

Mais pourquoi haïssent-ils autant le cochon ? C’est une question que je vous soumets, et je vous invite à y réfléchir. Et c’est aussi une invitation à méditer sur le métier dangereux qui est le vôtre, un métier menacé à moyen terme au nom de la lutte contre les « discriminations ».

Certes, vous pourriez vous orienter vers l’élevage et la commercialisation du bœuf. Mais le jour où les Hindouistes déposeront eux aussi plainte ? Reste le mouton…

Mais une choucroute au mouton, franchement…

Nous résisterons !

Bien cordialement,

Robert Spieler

Ancien Député

Président de Strasbourg d’Abord

13:10 Publié dans Strasbourg | Lien permanent | Tags : spieler, alsace, strasbourg, france, politique, droite nationale, cochon | |  Facebook