Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 28 novembre 2007

Le racisme anti-blanc n’est pas du racisme pour René Moebel, Maire de Huningue (Alsace)

Emotion pour le Maire de Huningue, Monsieur René Moebel, relayé par les Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA).

Un article dans les DNA titré « Dans la nuit de dimanche à lundi, près d’une centaine d’autocollants avec des sigles discriminatoires ont été collés dans les rues de Huningue et de Saint-Louis ».

Les slogans « racistes » ? « Ni voilée ni violée » ; « Touche pas à ma soeur » ; « Stop au racisme anti-blanc ». Les Jeunesses Identitaires, Jeune Alsace et « un mouvement régionaliste alsacien » (Alsace d’abord, pour ne pas avoir à les citer...) sont mis en cause par les DNA. Et Monsieur le Maire d’ajouter que ces slogans sont « racistes » et qu’il portera plainte pour « propos discriminatoires ».

 

a50df3d246a5c083b3055b89b1f362b1.jpg

 

Mais ce n’est pas tout : les DNA relèvent que selon la police municipale, 88 autocollants ont été répertoriés. Pas 87 ni 89, on ne compte pas les autocollants décollés : non, 88. Conclusion des DNA : « Ce chiffre n’est pas anodin. Dans les milieux néo-nazis, il signifie HH ou Heil Hitler ». Pour ceux qui n’auraient pas compris, H est la huitième lettre de l’alphabet. Il fallait oser...

Une première conclusion : si tant est que l’on compte les autocollants collés, ne jamais en coller 18 (AH Adolf Hitler) ni 1819 (RS Robert Spieler), mais ne pas hésiter à coller 1419 autocollants (NS Nicolas Sarkozy)...

J’ai téléphoné à Monsieur le Maire à son domicile. Je me suis présenté et lui ai exposé mon indignation quant à ses propos. Il me répond plaintivement : « Mais pourquoi ne me téléphonez-vous pas à la Mairie ? ». « Parce que votre numéro est dans l’annuaire ». Je lui demande s’il a une appartenance politique. Réponse : « aucune ».

Je poursuis : « Vous avez du souci à vous faire pour votre Mairie ». « COMMENT, QUOI ??! ». Je sens en lui toute la lâcheté du monde. Je ne faisais évidemment pas référence à un pain de plastic comme le feraient les Corses, mais en revanche aux prochaines municipales nous ferons tout pour le faire battre. Je le mets également au défi de porter plainte pour racisme, comme il l’a annoncé au DNA : il me raccroche au nez.

Peu importe. Nous allons très prochainement voir Monsieur le Maire et ses concitoyens, qui seront dûment informés par nos soins de son soutien au racisme anti-blanc...

 

Robert Spieler

12:35 Publié dans Alsace | Lien permanent | Tags : robert spieler, politique, alsace, identitaire, huningue, rené moebel, racisme anti-blanc | |  Facebook