Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 18 novembre 2008

La réponse de Jean-Philippe Maurer, député UMP, à Robert Spieler : UN CHEF D'OEUVRE DE TARTUFFERIE !

images.jpg

Jean-Philippe Maurer avait posé une question au ministre de l’Intérieur, lui demandant ce que le gouvernement comptait faire pour donner à l’islam davantage de visibilité en France et suggérant d’accorder un jour férié aux musulmans (cf mon article précédent). Interpellé par mes soins, voici la réponse du député UMP alsacien.

 

Monsieur Robert SPIELER,

 

Je me permets de répondre à la question que vous posez sur votre blog : «Jean-Philippe, pourquoi ce reniement ? »

 

Comme vous devriez le savoir en tant qu’ancien parlementaire, une question écrite est posée dans le but d’avoir une réponse étayée sur un sujet donné.

 

Je suis sollicité, en tant que représentant de la Nation et des habitants de la circonscription dont je suis le député, par de nombreuses personnes ou associations sur des sujets très divers.

 

La question écrite à laquelle vous faites référence n’est qu’une question parmi les 31.000 autres posées par mes collègues parlementaires au jour d’aujourd’hui. Il n’est pas nécessaire qu’elle reflète mon avis sur le sujet, mais elle procède de mon rôle de député, à savoir faire remonter aux instances compétentes les questions que peuvent se poser les habitants ou les différentes associations de la circonscription, pour obtenir des réponses étayées.

 

Il est inutile de me prêter des intentions électoralistes, de surcroît il n’y a pas de scrutin annoncé prochainement, et que l’on déforme mon action légitime de parlementaire.

 

J’ai été élu représentant de la nation française à l’Assemblée Nationale par le biais du suffrage universel direct, et mon engagement républicain est de représenter tous les Français sans aucune distinction, dans le respect de la France.

 

Il ne s’agit donc ni de lâcheté, ni de trahison, ni de reniement mais de la mission qui m’a été confiée et que je continuerai d’assumer avec sérieux et respect.

 

 

L205xH300_spieler-2-cb49b.jpgCommentaire de Robert Spieler :

 

Jean-Philippe Maurer m’écrit : « Une question écrite est posée dans le but d’avoir une réponse étayée sur un sujet donné ». Merci, je le savais…Et il ajoute : « Il n’est pas nécessaire qu’elle reflète mon avis sur le sujet, mais elle procède de mon rôle de député ». Quel bel exercice de tartufferie. Soit. Puisqu’il se contente de relayer les préoccupations de ses administrés, sans être forcément en accord avec celles-ci, j’ai décidé de le prendre au mot.

 

Je lui demande, en mon nom et au nom des dizaines de milliers d’Alsaciens préoccupés par le sujet, de poser la question suivante à Mme le ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie : « Madame le ministre, que comptez-vous faire pour empêcher la construction de mosquées dans nos villes et mettre un terme à l’arrogant prosélytisme de l’islam en France ? Que comptez-vous faire pour stopper l’action nocive des lobbies et associations pro-immigrés, dont la Halde ? Quand comptez-vous présenter un projet de loi visant à interdire les groupes et associations développant une propagande anti-française et anti-européenne ? »

 

Vous avez bien voulu transmettre à Madame le ministre les préoccupations des associations musulmanes.

 

J’ose espérer que vous ferez de même quant aux inquiétudes de ceux qui veulent une Alsace alsacienne, une France française et une Europe européenne.

 

Pour + d'infos, cliquez ici :

Polémique Spieler - Maurer.pdf

11:52 Publié dans Strasbourg | Lien permanent | Tags : strasbourg, alsace, jean-philippe maurer, robert spieler, ndp, ump, politique | |  Facebook

lundi, 10 novembre 2008

Question de Robert Spieler à Jean-Philippe Maurer, député U.M.P. de Strasbourg : “Jean-Philippe, pourquoi ce reniement ? ”

 

Jean-Philippe Maurer.jpegJe viens de lire la question parlementaire que tu as posée à Michèle Alliot-Marie, le 21 octobre 2008 : “Jean-Philippe Maurer, député U.M.P. du Bas-Rhin, souhaite appeler l’attention du ministre de l’Intérieur sur les fêtes religieuses musulmanes, qui représentent pour tous les musulmans de France des périodes sacrées. Afin de mieux partager les valeurs de respect et de tolérance et de mieux faire connaître les coutumes de la communauté musulmane lors de ces fêtes, la France pourrait accorder un jour férié à l’ensemble des musulmans français”.

 

Je suis d’autant plus surpris de ton intervention que j’ai le souvenir de quelques soirées que nous avons passées ensemble, à Strasbourg, où tes propos étaient pour le moins explicites quant à la menace mortelle qui pèse sur la France et sur l’Europe.

 

Tes propos me confortent dans la certitude que la collaboration avec le système conduit inévitablement à l’abandon de ses convictions.

 

Avoir pour objectif l’unique perspective d’être élu ou réélu entraîne compromissions, lâchetés et trahisons. 

 

Tu as succédé à Marc Reymann, qui fut mon collègue à l’Assemblée Nationale et député durant 15 ans. Marc Reymann me disait :  « Tu sais, je suis plus à droite que Le Pen », et rajoutait que l’immigration était le danger majeur pour notre peuple.

 

Le même Marc Reymann expliquait, avec un cynisme absolu, après avoir quitté son mandat, que, maintenant qu’il était libre, il pouvait dire ce qu’il pensait, à savoir qu’il était partisan de l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne. Même les Dernières Nouvelles d’Alsace relevèrent cet incroyable reniement.

 

A propos de reniement, François Grosdidier, député de Moselle, en tient une couche, lui aussi. Cet ancien militant convaincu du P.F.N. (Parti des Forces Nouvelles) propose l’élargissement du statut concordataire alsacien et mosellan à l’islam.

 

Cet élargissement permettrait aux imams d’être rémunérés par l’Etat et l’enseignement de la religion à l’école publique, comme c’est le cas pour les religions catholique, protestante et juive.

 

Bref, Jean-Philippe, tu comprendras pourquoi nous sommes nombreux à considérer que, gauche ou droite, c’est blanc bonnet et bonnet blanc.

 

Permets-moi un conseil. Lis le Camp des Saints de Jean Raspail, et peut-être finiras-tu par comprendre.

 

                                                                                                                             Robert Spieler

                                                                                                                            

14:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Tags : fêtes religieuses, musulmans, ump, strasbourg, robert spieler, jean-philippe maurer, turquie | |  Facebook