Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 17 mars 2009

Comment réagir aux injonctions ou menaces de la Halde ? N'obéissez jamais !

images.jpg- La Halde vous envoie une injonction (lettre recommandée, sommation de s'exécuter dans un certain délai). Réponse : Vous jetez le courrier à la poubelle.

- La Halde dispose-t-elle d'un droit de perquisitionner en dehors de toute intervention des pouvoirs judiciaires ou policiers ? Réponse : Non. Elle le souhaite, elle le réclame, mais les parlementaires ne l'ont jamais accepté (pour l'instant du moins).

- La Halde vous convoque pour une affaire vous concernant... Réponse : Vous jetez la convocation à la poubelle. Vous n'avez en effet pas à vous justifier en quoi que ce soit, ni à répondre à ses injonctions.

- La Halde a-t-elle un pouvoir législatif ou juridique ? Réponse : Non, quasiment aucun.

- La Halde vous ordonne de réexaminer telle décision que vous avez prise ou d'indemniser telle personne qu'elle estime victime d'une discrimination et de rendre des comptes. Réponse : Idem, à la poubelle. Elle ne peut vous obliger à obéir à ses diktats.

- La Halde, par l'intermédiaire d'un de ses collaborateurs, vous contacte par téléphone et cherche à vous faire parler de façon informelle. Réponse : Ne répondez surtout pas ! Raccrochez immédiatement !

La Halde ne détient aucun pouvoir judiciaire. Si la Halde vous contacte demain pour vous demander des explications quant à votre décision d'embaucher tel candidat ou de louer votre appartement à telle personne plutôt qu'une autre, ne répondez surtout pas. Vous n'avez pas à vous justifier, car votre décision relève du droit contractuel. C'est à elle d'apporter la preuve d'une volonté discriminatoire.

En conclusion, ne répondez jamais à la Halde, n'obéissez jamais à ses injonctions ou à ses menaces. Rien ne vous y oblige !

Résistance passive et... légale !

Robert Spieler

00:28 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Tags : halde, justice, discrimination, ndp, robert spieler, alsace | |  Facebook

mardi, 13 janvier 2009

Les Bompard en garde à vue : QUAND LE SYSTEME PERSECUTE SES OPPOSANTS…

Communiqué de Robert Spieler, Délégué général

de la Nouvelle Droite Populaire :

 

images.jpgJacques Bompard vient de subir avec son épouse une garde à vue de plusieurs heures dans une affaire dont toutes nos sources relèvent qu’elle repose sur les dénonciations d’un personnage, ancien du FN, réputé à Orange pour sa « fragilité ».

 

La justice s’attaque à un maire qui a fait baisser les impôts locaux dans sa ville, qui a réduit considérablement l’insécurité et rendu à Orange son statut de ville belle et fréquentable.

 

Julien Dray n’a pas été mis en garde à vue. Samy Naceri n’est pas poursuivi pour tentative de meurtre bien qu’il eût réglé, une fois de plus, ses différents à coups de couteau. Cherchez la différence…

 

Robert Spieler, Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire, exprime sa sympathie et son soutien à Jacques Bompard. Qu’il se dise que les persécutions du Système sont la Légion d’honneur des combattants pour la Liberté.

 

 

NDP Affaire Bompard 12 01 09.pdf

01:27 Publié dans France | Lien permanent | Tags : jacques bompard, orange, justice, solidarité, mpf, ndp, synthèse nationale | |  Facebook

jeudi, 25 septembre 2008

La "justice" du système devient folle

40 000 euros d'amende, 4 mois de prison avec sursis, deux ans de privation des droits civiques, voilà la sentence prononcée par le régime contre Philippe Vardon, responsable de Jeunesses Identitaires.


Il était notamment poursuivi  pour incitation à la haine raciale pour un tract "Ni voilées, ni violées" qui disait ceci: "Parce que nous ne voulons pas demain les femmes voilées, parce que nous en avons assez des viols collectifs et des agressions verbales ou physiques contre des jeunes filles...."


Poursuivi par SOS Racisme, le MRAP et la haine rabbique du procureur de Nice, Eric de Montgolfier, Philippe Vardon a été condamné à l'indignité nationale.


Qu'il sache que cette sentence est la légion d'honneur des âmes bien nées et des combattants pour la défense de notre identité et de notre
liberté.

Honneur à lui!

Robert Spieler, délégué général de la Nouvelle Droite Populaire, exprime son amitié et son total soutien à Philippe Vardon.

Robert Spieler
http://www.robert-spieler.net



PS : pour permettre à Philippe Vardon de poursuivre son combat, envoyez un chèque à : Soutien Vardon, 4 rue du Lycée, 06000 Nice, à l'ordre de "Vardon".

10:50 Publié dans France | Lien permanent | Tags : identitaires, justice, voile, ndp, mrap, sos racisme | |  Facebook

vendredi, 13 juillet 2007

Procès Bodein : stupeur et colère !

8db1733fea38032655210587ff24b831.jpgMercredi 11 juillet : je me rends à la cour d’assises du Bas-Rhin pour entendre le verdict du procès de Pierre Bodein et des seize vanniers impliqués dans les viols et meurtres de trois jeunes filles en juillet 2004.

Bodein va prendre 30 ans incompressibles (on n’a pas mieux dans l’échelle des peines). Normal. Ce dingue prédateur a été relâché en 2004 (trois mois avant les meurtres) au bénéfice d’une libération conditionnelle ordonnée par le juge d’application des peines Alain Hahn. Celui-ci se contrebalançait alors de l’avis contraire des experts psychiatriques qui dénonçaient cet individu (violeur et tueur multirécidiviste) comme étant irrémédiablement dangereux.

Ce magistrat, complice de facto des trois crimes à venir, décidait de lui donner sa chance... On connaît la suite : le martyre insoutenable de ces jeunes filles violées, éviscérées et assassinées. Une sauvagerie bestiale.

Pour les autres co-accusés impliqués dans le calvaire de la petite Jeanne-Marie (10 ans), que tout accuse, qui ont avoué et pour lesquels le procureur a requis des peines allant de trois ans à trente de prison, c’est la stupéfaction : acquittés ! Le syndrome Outreau est passé par là.

Notre désastreuse justice qui avait déjà peur de son ombre avant cette affaire prend aujourd’hui des gants de soie pour bichonner des tortionnaires évidemment coupables. Il aura suffi à ces derniers de se rétracter après avoir avoué leurs crimes pour semer le doute chez des magistrats instructeurs inconséquents, et pour ressortir de ce procès libres et auréolés de pureté, telles de blanches colombes.

Oui, ils sont coupables, oui ils vont recommencer : d’autres viols, d’autres meurtres ! Qu’est-ce qu’on attend ? Un nouveau drame pour se poser des questions existentielles sur les manquements de l’autorité judiciaire ?

Et la douleur, le traumatisme de ces familles brisées ? Tout le monde s’en fiche. Se gargariser de la « lourde peine » infligée à Pierre Bodein suffira à anesthésier l’opinion. Le vieux truc habituel.

Allons-nous rester muets, continuer à prendre des coups en nous terrant dans une indignation résignée ? Il est au contraire urgent de nous révolter et de crier notre colère quand l’ignominie se répand ainsi.

Chantal Spieler

www.solidarite-alsacienne.com

12:35 Publié dans France | Lien permanent | Tags : bodein, justice | |  Facebook