Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 15 novembre 2007

Municipales 2008 : L’UMP veut s’ouvrir à la gauche, constituons une vraie liste de droite pour Strasbourg

Annonçant sa candidature aux élections municipales de Strasbourg, Fabienne Keller, Maire de Strasbourg, a dévoilé son souhait d’ouvrir sa liste à gauche !

Les électeurs strasbourgeoise de droite, des droites comprendront donc par ce message qu’ils ne comptent pas pour le tandem. Leur vote est considéré comme acquis et la prise en considération de leurs attentes n’est ni une priorité, ni un soucis pour l’équipe sortante.

Fort de cela, on aura compris que la lutte contre l’insécurité, la défense de l’identité alsacienne, française et européenne, la dénonciation du fiscalisme, la promotion de la famille, le refus de l’islamisation de Strasbourg et de l’Alsace ne seront pas des points défendus par l’UMP locale. Celle-ci préfère écouter les « people » et les bobos !

Pire, la nouvelle mandature pourrait même en cas hypothétique de réélection, commencer par l’ouverture de la grande mosquée de Strasbourg.

Tous ces reniements, tous ces abandons justifient clairement la présence d’une liste d’ouverture à droite, sans exclusive. En cela, je lance un appel à tous les Strasbourgeois, à toutes les personnalités se reconnaissant dans une droite de conviction régionaliste, nationaliste et identitaire à rejoindre la seule liste d’opposition à la gauche que je constitue actuellement !

Robert Spieler

Candidat aux élections municipales de Strasbourg

11:34 Publié dans Strasbourg | Lien permanent | Tags : robert spieler, municipales 2008, strasbourg, droite, identitaire, keller, politique | |  Facebook

jeudi, 22 mars 2007

Keller, Grossmann : 6 ans ça suffit !

A un an des élections municipales, il est temps de faire un bilan de l’action du tandem.

Les strasbourgeois ont eu droit à un certain nombre de réalisations qui peuvent apparaître comme positives, et même prestigieuses (cité de la musique, patinoire, etc...).

Le problème est que ces réalisations de prestige sont l’arbre qui cache la forêt des incompétences, des arrogances et du mépris du tandem pour les strasbourgeois.

Les strasbourgeois doivent se souvenir que c’est sous le règne de Keller et Grossmann que :

         _ le projet de grande mosquée de Strasbourg a été voté et subventionné par les impôts des strasbourgeois à hauteur de 610.000€

          _ l’insécurité est restée maîtresse de nos quartiers

         _ Strasbourg est lourdement menacée dans son statut de capitale européenne

         _ le TGV va arriver à Strasbourg, mais à quel prix pour les usagers et les strasbourgeois ? (voir à ce sujet le dernier tract d’Alsace d’Abord)

 

Notons aussi que la majorité des fonctionnaires de la CUS (Communauté Urbaine de Strasbourg) est en état de révolte à l’encontre du Maire et du Président de la CUS du fait du comportement de ces derniers à leur égard: tant d’arrogance, tant de mépris, tant d’humiliations…

Oui, décidément, 6 ans ça suffit !

Robert Spieler

16:00 Publié dans Strasbourg | Lien permanent | Tags : robert spieler, strasbourg, politique, droite nationale, 2007, keller, grossmann | |  Facebook

samedi, 06 janvier 2007

Big Brother est strasbourgeois. Et Fabienne Keller est sa vestale

medium_keller_fabienne04061f.jpgFabienne Keller, maire UMP de Strasbourg se pique d’aller au peuple comme les marquises du 19ème siècle allaient aux pauvres.

Des réunions d’appartement sont organisées régulièrement pour « prendre le pouls de la population ». Une réunion devait être organisées dans le quartier de Neudorf, mardi 9 janvier. Réunion brutalement annulée en raison de la présence annoncée de Robert Vix, très actif dans les associations du quartier, mais ancien candidat d’Alsace d’Abord aux cantonales de 2004 et suppléant de Chantal Spieler aux législatives de 1997.

Explication : « Une personne qui est allée prendre l’étiquette Alsace d’Abord fait partie de ces gens qui ne jouent pas sur les bons côtés des gens » commente la directrice de cabinet du Maire.

Admirons la puissance stylistique de la phrase et sa profondeur. Le bon côté des gens ? De face, de profil ? Profil gauche, profil droit ? Mais bien sûr, on à compris, le bon côté, c’est le côté gauche, ce qui rejoint le propos du compère de Fabienne Keller, Robert Grossmann, qui déclarait récemment être « culturellement de gauche », ce qu’au demeurant nous savions déjà.

Les strasbourgeois ont compris qu’à l’heure où les voitures flambent, faisant de Strasbourg une capitale de l’insécurité, le Maire UMP a désigné l’adversaire principal. Pas les bandes qui ravagent les quartiers, pas les voyous qui terrorisent les strasbourgeois et se conduisent en maîtres des territoires occupés. Pas l’islamisme qui se répand comme une traînée de poudre.

Non, pour Madame Keller, l’ennemi principal, ce sont les défenseurs de nos identités alsacienne, française et européenne.

Dont acte, et rendez-vous en 2008 aux élections municipales.

J’oserai ajouter que ni Marcel Rudloff, ancien maire UDF de Strasbourg que je combattais pourtant durement, ni Roland Riess, maire socialiste de Strasbourg, n’auraient, j’en suis persuadé, exprimé un tel mépris pour la démocratie et une telle arrogance totalitaire.

Robert Spieler

www.robert-spieler.net

PS : lisez sur http://alsace.novopress.info l’excellente réaction d’un strasbourgeois en colère.

14:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Tags : politique, droite, droite nationale, fn, front national, ump, keller | |  Facebook

jeudi, 23 novembre 2006

Strasbourg dépassée par Nancy, qu’en pensent Fabienne Keller et Robert Grossmann ?

medium_images.6.jpgVoilà une excellente analyse écrite par notre ami, le Général Alain Voelckel, ancien conseiller régional et conseiller municipal Alsace d’Abord de Bischwiller. J’ai pensé qu’il était intéressant de la faire partager par les lecteurs de mon blog.


Dans "Le Nouvel Observateur" ( on prend son bien où on le trouve), semaine du 16 au 22 novembre, un "palmarès" des villes françaises.( "aires urbaines" au sens de l'INSEE, englobant donc les "cités")
Parmi les villes de l'Est, Nancy surclasse largement Strasbourg dans tous les domaines : économie, emploi, culture, qualité de la vie, examinés à travers d'indicateurs chiffrés. Appréciation d'ensemble : "Bassin d'emploi dynamique, constitué de P.M.E. diversifiées, qualité de la vie préservée, population étudiante très nombreuse, animation culturelle foisonnante».

 Nous dédierons cette dernière remarque à l'"agitateur culturel" Grossmann; au demeurant deux indicateurs sont particulièrement accablants pour la gestion municipale strasbourgeoise:sécurité, nombre de crimes et délits pour 1000 habitants ( 2005): N. :81, S.:106 et circulation :embouteillages en 2005 (heure/km) : N.:996, S.: 1223. S'ajoutent, entre autres, pour Nancy, ses 10 écoles d'ingénieurs, ses laboratoires de recherche, son projet de nouveau centre de congrès.


A regarder de plus près, deux chiffres paraissent contredire le dynamisme de Nancy: S.: 1151 créations d'entreprises, N.: 383 (2005), d’une part, croissance démographique en % 1990 à 1999: S.:0,81, N.: 0,11.d'autre part. Mais les créations d'entreprises portent vraisemblablement surtout sur des petits commerces (friperies et friteries, épiceries et kebbaberies etc..) à main d'oeuvre familiale, largement inculte et minimement acculturée et ne compensent pas la disparition de grandes entreprises consommatrices de main d'oeuvre qualifiée et de technologies poussées; il est significatif, de ce point de vue, que le taux de chômage soit plus élevé à Strasbourg qu'à Nancy. Quant à la croissance démographique, elle traduit, essentiellement, le poids de l'immigration. Et ceci explique largement tout cela.

Tout porte ainsi à penser que Nancy va prendre à Strasbourg la carte de la proximité nouvelle de Paris (TGV) et de la proximité géographique des "Länder" les plus riches. Strasbourg "capitale de l'Europe" .....

A noter, en passant, à propos de Strasbourg, ce que l'hebdomadaire germanopratin de M. Daniel appelle "l'aura de l'ENA", référence suprême et suprême référence, qui lui fait évoquer  " nos jeunes énarques tout ébaudis devant les ondulations fessières des donzelles perchées sur le zinc " du " mythique Bar des Aviateurs".Certains de nos camarades n'ont heureusement pas attendu l'ENA pour apprécier lesdites ondulations.

13:50 | Lien permanent | Tags : nancy, strasbourg, lorraine, alsace, spieler, keller, grossmann | |  Facebook