Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 16 avril 2008

UN PRINTEMPS ITALIEN...

772533361.2.jpgLa victoire des droites italiennes ne nous réjouit pas seulement en ce qu’elle est une défaite de la gauche.

Elle est surtout emblématique d’un succès acquis et possiblement durable dès lors que les droites savent se rassembler dans leurs multiplicités, l’acceptation de leurs différences et l’affirmation de leurs convictions y compris radicales. A cet égard le remarquable résultat obtenu par la Ligue du Nord qui double son score par rapport au scrutin de 2006, montre s’il en était besoin que les thèmes du refus de l’islamisation ou de la défense des identités européennes alliés à une volonté d’aller de l’avant sont mille fois plus porteurs que le fantasme intégrationniste, la frilosité jacobine et l’enfermement nostalgique très en vogue sous nos contrées.

Il est également significatif que les premiers mots du nouveau Président du Conseil aient été pour déclarer la guerre à l’immigration et à l’insécurité englobées dans le terme « armée du mal ».

Mais la victoire des droites italiennes est aussi la victoire des libertés. Je me réjouis de voir remis en avant cette thématique dont nous fûmes, ici en France, au sein du mouvement national, dans les années 80 les plus acharnés défenseurs. Ceux de nos amis qui se souviennent d’un meeting en 1982 à la Mutualité sous l’égide du Rassemblement pour la Patrie et les Libertés, annonciateur des succès qui allaient venir l’année suivante savent de quoi je parle.

Alors ne boudons pas notre plaisir, fût-il transalpin… Il y a des printemps qui parfois en annoncent d’autres. Encore faut-il en préparer les conditions. C’est ce que nous allons faire sans nous retourner.

 Jean-François Touzé

00:56 Publié dans Europe | Lien permanent | Tags : strasbourg, italie, synthèse nationale, berlusconi, politique, ligue du nord, robert spieler | |  Facebook

jeudi, 15 novembre 2007

Robert Spieler, un programme politique chargé

Convention Identitaire le 10 novembre avec les identitaires français et européens, rencontre le 12 novembre avec Umberto Bossi et les députés européens de la Ligue du Nord, entretien le 13 novembre avec le colonel NerDah, un des chefs de la résistance du peuple Karen en Birmanie.

Samedi 10 novembre : Robert Spieler, Président d’Alsace d’abord, a participé aux côtés de Jacques Cordonnier, Secrétaire Général d’Alsace d’abord et coordinateur de la Fédération Identitaire, de Chantal Spieler, Présidente de Solidarité Alsacienne, et d’une équipe d’une vingtaine de militants identitaires alsaciens, à la Convention Identitaire à Beaune.

Nous nous sommes retrouvés aux côtés du Bloc Identitaire et de ses associations satelites (Jeunesses Identitaires, SDF, Nissa Rebela, Solidarité Kosovo), de personnalités du MNR comme Nicolas Bay ou Patricia Vayssière (qui fit une remarquable intervention sur les possibilités que donne la loi de 1905 pour bloquer le financement public des mosquées), et de nombreuses délégations européennes (Vlaams Belang, Ligue du Nord, JI Genève, identitaire portugais et régionalistes catalans). En tout, plus de 300 participants.

Dans mon allocution, j’ai réclamé la protection des frontières européennes, aussi bien d’un point de vue économique que migratoire. A la question : « Mais les Chinois ne nous achèteront plus d’Airbus, si nous n’achetons pas leurs textiles », j’ai répondu « On s’en fout, dès lors qu’une véritable Europe des peuples restera européenne et achètera européen ». J’ai aussi rappelé que notre régionalisme n’était pas contradictoire avec l’idée de Nation et l’espérance d’une Europe de la puissance.

Mardi 13 novembre : rencontre au Parlement Européen, avec des dirigeants d’Alsace d’abord, d’Umberto Bossi, Président de la Lega Nord, et des députés européens de son mouvement.

b88e5ed95a79d6f080bb5a7e8c70b423.jpg
De gauche à droite : Gian Paolo Gobbo, Robert Spieler, Mario Borghezio, Umberto Bossi, Francesco Speroni

Umberto Bossi nous a exprimé son souhait de créer une fédération des peuples d’Europe et nous a proposé de nous y associer. Alsace d’abord accepte avec enthousiasme.

Lorsque je lui demande s’il considère le Tyrol du Sud, région historiquement autrichienne qui fait depuis 1919 partie de l’Italie et qui est nommée par les Italiens « Haute-Adige », comme étant italien, autrichien, padanien, ou tout simplement une région d’Europe, Umberto Bossi me répond : « une région d’Europe ».

Mercredi 14 novembre : rencontre à mon domicile avec le colonel NerDah, porte-parole des Karens, un peuple, une nation, opprimés par le régime dictatorial birman et dont nombre sont chrétiens. Ils se battent pour leur liberté, leur langue, leur nation, et leur drapeau. Le père du colonel, le général NerDah, est considéré comme un héros, tant chef les Karens qu’en Thaïlande (la Thaïlande jouxte le pays Karen et la Birmanie), pour avoir réussi à contenir les offensives des guérillas communistes il y a 25 ans.

e2465cfed7029ce8f1c20c56f23aa475.jpg
Robert Spieler et le colonel NerDah

Les Karens, soumis à une intense répression des dictateurs birmans, sont également les victimes des multi-nationales qui soutiennent le régime militaire birman. C’est ainsi que dans les années 90, des dizaines de milliers de Karens ont été déportés pour construire un pipe-line financé par la compagnie pétrolière Total.

Les Karents ont besoin de votre aide. Vous pouvez les aider en envoyant vos dons à Alsace d’abord (Boite Postale 60291 - 67008 Strasbourg Cedex ; mentionner dans le courrier que le don est à destination des Karens) que nous transmettrons à Franco Nerrozi, Président de l’association Comunita Popoli, qui vient en aide depuis 2001 aux Karens et a organisé la rencontre entre Alsace d’abord et le colonel NerDah.

Les Karens se battent pour leur liberté, leur identité, comme nous nous battons pour la notre.

Nous sommes à leurs côtés. C’est avec chaleur et amitié que nous nous sommes quittés.

 

Des vidéos de ces rencontres avec Ligue du Nord et le colonel Nerdah seront prochainement mises en ligne. J’ajoute qu’un reportage de la réunion du 27 octobre de la revue Synthèse Nationale, dirigée par Roland Hélie, est actuellement en préparation.

 

Comme vous le voyez, notre agenda ne manque pas d’être chargé. D’autant plus que dans le même temps, la constitution de notre liste municipale à Strasbourg avance à grands pas. Nous y reviendrons prochainement en détail.

 

Robert Spieler