Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 11 mars 2010

METZ : UN GRAND SUCCES POUR LA LISTE NON AUX MINARETS EN LORRAINE...

Régionales 2010 Metz 084.jpg

Un nombreux public venu de toute la Lorraine.

Vendredi soir, à Metz, les nationalistes et les identitaires lorrains se sont retrouvés nombreux pour soutenir la liste NON AUX MINARETS EN LORRAINE conduite par Annick Martin.

Plusieurs personnalités, tant nationales qu'européennes, sont venues prendre la parole pour appeler les Lorrains à voter massivement pour cette liste. Successivement, Martine Lehideux, Vice Présidente du Parti de la France, Robert Spieler, Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire, l'Allemand Marcus Beisicht, Président de Pro Köln, les Flamands Hilde De Lobel, membre de la direction du Vlaams belang, et Filip Dewinter porteparole du VB et député d'Anvers, donnèrent ainsi à la liste d'Annick Martin une dimension ainsi qu'une légitimité européennes.

Dans son discours de conclusion, longuement applaudi, Annick Martin a rappelé que cette immigration/invasion qui engendre l'islamisation de notre pays oblige les Français a entrer en résistance. La liste NON AUX MINARETS est le début d'une nouvelle croisade européenne pour sauver nos libertés et notre identité.

Une conférence de presse avait précédé cette grande réunion de campagne aucours de laquelle les quatre femmes têtes de listes en Lorraine ont précisé le sens de leur engagement.


Régionales 2010 Metz 032.jpg

Hilde De Lobel, Filip Dewinter, Robert Spieler, Annick Martin et Marcus Beisicht : tous unis pour dire NON A L'ISLAMISATION de l'Europe.


Régionales 2010 Metz 050.jpg

Au cours de la conférence de presse : Martine Lehideux (PdF), Robert Spieler (NDP), Annick Martin (MNR) et Marcus Beisicht venu de Colognee pour soutenir la liste.

10:16 Publié dans Politique | Lien permanent | Tags : ndp, mnr, pro koln, pdf, martin, lorraine | |  Facebook

mardi, 22 décembre 2009

L'Est Républicain commente la réunion de Besançon

Christophe-Devillers-Robert-Spieler-Annick-Martin-Gerard-Cretin-et-Yvan-Lajeanne-Photo-Ludovic-LAUDE-300x198.jpgParti de la France, Nouvelle droite populaire et MNR feront une liste « pour la défense de l'identité nationale et la survie de notre peuple ». Dans leur ligne de mire, le FN.

BESANÇON. Ils ont tous été adhérents du Front National et l'ont tous quitté à des époques diverses. Aujourd'hui, ils sont membres du MNR que ne dirige plus Bruno Mégret mais Annick Martin, du Parti de la France (PDF) de Carl Lang ou de la Nouvelle Droite Populaitre (NDP) du régionaliste alsacien Robert Spieler. Sur le FN « qui ne se préoccupe plus du peuple de France », ils ont tiré un trait : « Le FN a failli pour des raisons idéologiques et comportementales. C'est une boutique familiale éjectant tous ceux qui pourraient en être les gérants. Il représentait une espérance, il est une déception ». Résultat, ils ont la volonté « de faire un rassemblement des forces nationales et identitaires ». Ils seront en lice dans le scrutin régional et présenteront leurs têtes de listes à la mi-janvier.

Peintres d'une Europe assiégée et tentés par la pensée décliniste, ils l'annoncent : la défense de l'identité nationale sera le cœur battant de leur campagne électorale. Le débat en la matière initié par Nicolas Sarkozy et Eric Besson, les fait plutôt s'écrier. « C'est de la daube, de la foutaise, de la supercherie, le peuple n'a pas droit à la parole », lance Robert Spieler qui ajoute avec ardeur : « Nous ne voulons pas d'une Franche-Comté turque, d'une France algérienne et d'une Europe africaine ». Ce dernier, Annick Martin, Yvan Lajeanne délégué régional NDP, Christophe Devillers porte-parole régional du PDF, futures têtes de listes dans le Territoire et en Haute-Saône, sont décidés à porter ensemble un projet de défense des identités : « Nous nous battons pour la survie de notre peuple et des peuples européens. Les immigrés ne sont pas responsables de cette situation. Les responsables, c'est ce patronat qui est allé les chercher dans les années 70. Oui, nous sommes favorables à un protectionnisme européen et à un partenariat avec la Russie, il faut contrôler la venue des produits d'Inde et de Chine

Au pot commun 

Reste que si leur point comun est de ne plus du tout se reconnaître dans le FN, ils n'échappent pas à ce vieux syndrome de la droite radicale, l'éparpillement en cercles et chapelles. Ils sont en tout cas très fiers d'être allés manifester ensemble devant le siège « d'Areva après avoir entendu la patronne, Anne Lauvergeon, souligner qu'à compétences égales, on choisira la personne venant de... , enfin autre chose que le mâle blanc ». Leur future liste aux régionales sera construite « dans le respect des uns et des autres ». Ils s'interrogent sur le bilan régional de Sophie Montel (FN) et le cherchent sans parvenir à le trouver. Leur liste sera multiculturelle, si l'on ose dire, et comprendra des nationalistes, des régionalistes identitaires, des catholiques plutôt ultras, des païens et des athées. « On est d'accord sur l'essentiel, la défense intransigeante de nos identités. On veut offrir autre chose qu'un parti fonctionnant sur le führerprinzip cher au FN ».

Yves ANDRIKIAN - L'Est républicain Besançon

 

17:17 Publié dans France | Lien permanent | Tags : mnr, pdf, ndp, fn, spieler, lang, martin | |  Facebook

jeudi, 19 novembre 2009

Discours devant la tour AREVA

Mardi dernier, à 8 h 00, une trentaine de militants de la résistance nationalistes et identitaires, appartenant au MNR, à la Nouvelle Droite Populaire et au Parti de la France, a occupé le parvis de la Tour AREVA au cœur du quartier de La Défense.

 

Il s'agissait, pour les défenseurs de la cause du peuple français de dénoncer les propos racistes anti-blancs et sexistes d'Anne Lauvergeon, encore présidente du géant nucléaire français. Des milliers de tracts ont été distribués aux salariés du groupe, dont certains ignoraient la vraie nature de leur dirigeante.

 

Annick Martin, Secrétaire générale du MNR, et Robert Spieler, Délégué général de la NDP, ont prit la parole afin de dénoncer l'attitude scandaleuse d'Anne Lauvergeon et d'affirmer leur solidarité avec les salariés d'AREVA. Ils ont exigé la démission immédiate d'Anne Lauvergeon et annoncé leur intention de saisir la Halde.

17:32 | Lien permanent | Tags : areva, synthèse nationale, mnr, martin, pdf | |  Facebook