Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 10 novembre 2008

Question de Robert Spieler à Jean-Philippe Maurer, député U.M.P. de Strasbourg : “Jean-Philippe, pourquoi ce reniement ? ”

 

Jean-Philippe Maurer.jpegJe viens de lire la question parlementaire que tu as posée à Michèle Alliot-Marie, le 21 octobre 2008 : “Jean-Philippe Maurer, député U.M.P. du Bas-Rhin, souhaite appeler l’attention du ministre de l’Intérieur sur les fêtes religieuses musulmanes, qui représentent pour tous les musulmans de France des périodes sacrées. Afin de mieux partager les valeurs de respect et de tolérance et de mieux faire connaître les coutumes de la communauté musulmane lors de ces fêtes, la France pourrait accorder un jour férié à l’ensemble des musulmans français”.

 

Je suis d’autant plus surpris de ton intervention que j’ai le souvenir de quelques soirées que nous avons passées ensemble, à Strasbourg, où tes propos étaient pour le moins explicites quant à la menace mortelle qui pèse sur la France et sur l’Europe.

 

Tes propos me confortent dans la certitude que la collaboration avec le système conduit inévitablement à l’abandon de ses convictions.

 

Avoir pour objectif l’unique perspective d’être élu ou réélu entraîne compromissions, lâchetés et trahisons. 

 

Tu as succédé à Marc Reymann, qui fut mon collègue à l’Assemblée Nationale et député durant 15 ans. Marc Reymann me disait :  « Tu sais, je suis plus à droite que Le Pen », et rajoutait que l’immigration était le danger majeur pour notre peuple.

 

Le même Marc Reymann expliquait, avec un cynisme absolu, après avoir quitté son mandat, que, maintenant qu’il était libre, il pouvait dire ce qu’il pensait, à savoir qu’il était partisan de l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne. Même les Dernières Nouvelles d’Alsace relevèrent cet incroyable reniement.

 

A propos de reniement, François Grosdidier, député de Moselle, en tient une couche, lui aussi. Cet ancien militant convaincu du P.F.N. (Parti des Forces Nouvelles) propose l’élargissement du statut concordataire alsacien et mosellan à l’islam.

 

Cet élargissement permettrait aux imams d’être rémunérés par l’Etat et l’enseignement de la religion à l’école publique, comme c’est le cas pour les religions catholique, protestante et juive.

 

Bref, Jean-Philippe, tu comprendras pourquoi nous sommes nombreux à considérer que, gauche ou droite, c’est blanc bonnet et bonnet blanc.

 

Permets-moi un conseil. Lis le Camp des Saints de Jean Raspail, et peut-être finiras-tu par comprendre.

 

                                                                                                                             Robert Spieler

                                                                                                                            

14:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Tags : fêtes religieuses, musulmans, ump, strasbourg, robert spieler, jean-philippe maurer, turquie | |  Facebook