Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 11 mai 2007

Sarkozy ment, Sarkozy se repent...

medium_V7WCA16E11FCA2EX70UCAQTKRGOCAOUQ32UCA14FCHCCA2FR3FCCAD5P9AZCA4J97EJCA3HXCFZCA01KEQ5CA8YJZSRCAQJ7AYWCADR7Z8ZCAHVQ80ZCA7TD1U7CAPKHEX6CA4PQDPWCA5RPK0PCAWA037M.jpgParmi les multiples promesses solennelles exprimées avec un talent certain par Nicolas Sarkozy durant cette campagne présidentielle, figurait cette affirmation : « Je veux en finir avec la repentance, qui est une forme de haine de soi ».

Fort bien dit. Le problème est que Sarkozy fait partie de ces matamores prêts à tout pour être élus, et tout aussi prompts à renier leurs promesses une fois élus. Après tout, comme le disait son ex mentor Charles Pasqua, « les promesses n’engagent que ceux qui y croient ».

Sa présence, le 10 mai, à la journée de commémoration de l’esclavage, instituée par Jacques Chirac (« une reconnaissance de la part d’ombre de notre histoire » dixit Chirac) est significative.

On attend toujours la repentance des arabes qui firent de l’esclavage une industrie : des millions d’esclaves européens et africains en quelques siècles. Ont-ils fait repentance ? Non, pas davantage que les Algériens pour les milliers d’Européens massacrés et les dizaines de milliers de harkis égorgés.

La repentance est à sens unique.

J’attends avec impatience la confirmation par Sarkozy de sa volonté de rompre les négociations quant à l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne.

On peut toujours rêver...

Robert Spieler

00:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Tags : sarkozy, repentance, politique, esclavage, droite, identitaire, ump | |  Facebook