Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 18 décembre 2006

600.000 € pour la Grande Mosquée de Strasbourg

medium_Strasbourg-mosquee.jpg600.000 € pour la Grande Mosquée de Strasbourg votés par l’UMP, le PS et les Verts...

600.000 € votés en Conseil Municipal à la demande du tandem UMP Keller et Grossmann.

Une Grande Mosquée à Strasbourg ! Quel symbole ! Une Grande Mosquée dont les français musulmans et les fils de harkis n’auront pas le contrôle puisque celui-ci est dévolu notamment aux associations musulmanes turques.

Strasbourg est la capitale de l’Europe, mais aussi celle de l’Alsace concordataire où les religions catholique, protestantes et juive disposent de privilèges particuliers (seules facultés de théologie d’Etat, catholique et protestante de France, rémunération des curés, pasteurs et rabbins, enseignement religieux dans les écoles publiques). Ce vote de l’UMP et du PS démontre la soumission (dhimmitude) des élus dits « républicains » à l’islamisation de l’Alsace, de la France et de l’Europe.

Non possumus. Les alsaciens disent non. Une grande campagne de pétitions et de protestation populaire sera lancée dans les prochains jours à mon initiative et à celle du collectif « Non à l’islamisation de l’Alsace. Non à la Grande Mosquée de Strasbourg ! »

Robert Spieler

Ancien Député 

Président de "Strasbourg d'Abord"

 

20:35 Publié dans Strasbourg | Lien permanent | Tags : robert, spieler, alsace, strasbourg, mosquee, islam, concordat | |  Facebook

samedi, 18 novembre 2006

Pour une Alsace bilingue au coeur de l'Europe

medium_ManifJA1.jpgUne cinquantaine de militants d’Alsace d’Abord et de Strasbourg d’Abord, emmenés par Robert Spieler, ont pris part à la manifestation en faveur de l’enseignement bilingue, ce samedi à Strasbourg.

Drapeaux rouges et blancs au vent, ils ont marqué leur volonté forte de descendre dans la rue chaque fois que l’identité alsacienne est menacée.

Générant la colère de l’extrême gauche et la sympathie de bon nombre de parents de l’enseignement bilingue présents, la délégation identitaire et régionaliste s’est félicité de l’accueil des seconds tout en rappelant aux premiers, que leur idéologie a été complice des hussards noirs de la République, sabreurs de l’identité régionale.

17:05 Publié dans Alsace | Lien permanent | Tags : jeune, alsace, politique, robert, spieler, d'abord, bilinguisme | |  Facebook

lundi, 09 octobre 2006

La France LICRAtisée : un livre d’Anne Kling

Un livre à lire d’urgence !

medium_france_licratisee.jpgLa Ligue Contre le Racisme et l’Antisémitisme (LICRA) est de ces organisations dont le sport préféré est la persécution des défénseurs de nos identités.
Christian Chaton, conseiller général d’Alsace d’Abord, Patrick Binder, Président du groupe FN au Conseil Régional et moi-même eûmes l’honneur d’être traînés devant les tribunaux à la demande de la Ligue, pour avoir énoncé des vérités de bon sens concernant l’immigration et ses conséquences.

Anne Kling le fut aussi pour avoir, dans un tract établi un lien entre immigration et insécurité.
Elle gagna son procès, comme nous gagnâmes les nôtres, sans que jamais la Licra ne fût condamnée à nous indemniser pour procédure abusive. Elle en explique les raisons dans son livre.
J’ai rencontré Anne Kling en 1998, dans une réunion organisée par « La Droite » de Charles Million. Elle venait de quitter le RPR (elle fut la suppléante de l’ex député Harry Lapp qui échoua de 99 voix face à Catherine Trautmann aux élections législatives).

Nous fîmes équipe aux élections municipales et régionales, frisant à chaque fois la barre des 10%.
Un document que nous avions cosignés, affirmant notre refus de voir la Turquie intégrer l’Europe lui valut de graves ennuis sur le plan professionnel. Fonctionnaire internationale, elle fut licenciée du jour au lendemain sans indemnités. Mais, combative et déterminée, elle engagea une procédure devant un tribunal composé de juristes européens spécialement réunis à cet effet et obtint gain de cause. L’institution fut forcée de la réintégrer.
Constatant qu’aucun livre n’avait été consacré à la Licra, elle s’attela à la tâche. Réunissant toute la documentation disponible concernant la Licra, notamment sa revue « Le Droit de Vivre », elle nous livre un ouvrage remarquablement documenté.

Des origines communistes de cette organisation anti- identitaire aux raisons de son influence et à ses conséquences désastreuses pour notre identité, tout est analysé et présenté avec une rigueur sans failles.
J’ajoute que ce livre est tout à fait passionnant et représente un outil indispensable pour connaître nos adversaires et ainsi mieux les combattre.
Lisez le !


Je vous invite aussi à lire deux interviews d’Anne Kling, l’une parue sur le site de Jeune Alsace, l’autre sur Union des Patriotes Alsace. Pour consulter la présentation du livre et le commander, cliquez ici

Robert Spieler

16:15 Publié dans Livre | Lien permanent | Tags : LICRA, droite national, strasbourg, spieler, robert, alsace, politique | |  Facebook

mercredi, 04 octobre 2006

Un alsacien sur dix est un immigré. Jusqu’où ira la chute ?

Ce sont les chiffres officiels publiés par l’INSEE qui les présentent avec une prudence de chaisière.

« Nous sommes très conscients du caractère sensible de ces informations », dit l’INSEE. Ah bon ? D’autant que ces chiffres sont largement sous-évalués. En effet, ceux qui ont procédé au recensement n’ont pu pénétrer dans certaines zones de non-droit où la population d’origine française n’est certes pas majoritaire. De plus, par définition, les clandestins (que la novlangue du politiquement correct qualifie de « sans-papiers ») ne figurent pas dans les statistiques. Quant aux enfants d’immigrés, ceux-ci sont de facto considérés comme français s’ils sont nés sur le sol français. Les chiffres « officiels » relèvent que la population d’origine étrangère a augmenté de 20% entre 1999 et 2004 en Alsace, avec une forte progression de l’immigration africaine et asiatique. L’immigration turque, quant à elle, a progressé de 30% !
Ces statistiques, sous-évaluées, renvoient au livre de Jean-Paul Gourévitch « La France africaine » qui prévoit qu’en 2050 la moitié des naissances dans nos maternités sera d’origine non européenne.

Qui sont les responsables de cette situation ?

- Tout d’abord ceux qui ont imposé le maintien du droit du sol, autorisant chaque enfant né de parents étrangers sur le sol français a en acquérir la nationalité. Les lobbies anti-identitaires, tels la LICRA, le MRAP ou la Ligue des Droits de l’Homme, relayés par des politiciens lâches ou complices, n’ont cessé de faire pression afin de briser les capacités d’auto défense de nos peuples.

- Chirac, qui mit en place en 1976 le regroupement familial, transformant une immigration de travail en une immigration de peuplement, porte une responsabilité écrasante. Il aura réussi en vingt ans à faire ce que vingt siècles d’invasions n’ont pas réussi à imposer.

- Le système social français, particulièrement attractif (aides sociales, prise en charge des soins, etc…) est évidemment un aimant puissant. Les immigrés ne sont pas responsables de cette situation. Comment résister à l’attrait de ce qui leur paraît être un pays de cocagne ? La responsabilité incombe totalement au système : système à décérébrer nos peuples et à annihiler nos identités. Un système porté tant par la droite que par la gauche. C’est pourquoi, seule une troisième voie identitaire européenne, renvoyant gauche et droite dos à dos, peut représenter aujourd’hui une espérance.

- N’oublions pas la responsabilité du libéralisme, mondialiste, forcément mondialiste. Dans les années 1970, ce sont les entreprises, mues par le souci du profit qui sont allées chercher au Maghreb une main d’œuvre moins chère et qu’elles espéraient docile. C’est le rôle de l’Etat d’empêcher que le profit des entreprises se fasse au détriment de l’intérêt de son peuple.

J’entends parfois dire : « C’est trop tard, il n’y a plus rien à faire ». Mais ce que l’Histoire peut faire, l’Histoire peut le défaire. Ce que l’esprit de soumission autorise, l’esprit de rébellion et la volonté de résistance le balaient.

La Grèce et l’Espagne se sont libérées des jougs turc et arabe après des siècles d’occupation. Mais soyons lucides. Notre situation est pire. Le niveau de collaboration de leurs élites n’avait jamais atteint celui des nôtres. Les Eglises orthodoxe et catholique avaient joué un rôle majeur de préservation des identités. Aujourd’hui, pour ce qui concerne l’Eglise catholique…

Paul Valéry écrivait : « Nous savons désormais que les civilisations sont mortelles ».

Dans son roman prémonitoire, Le camp des saints, paru dans les années 70, Jean Raspail imagine l’invasion « pacifique » de la France et de l’Europe par des millions d’immigrés. La résistance s’organise autour d’un petit groupe d’hommes qui cherche à empêcher leur débarquement sur les côtes de Provence. Les dernières pages du livre décrivent des avions à cocardes tricolores qui bombardent ce dernier bastion de la résistance : le camp des saints.

Certes, la situation est critique.

Mais, « à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. »

Robert Spieler

http://www.robert-spieler.com  

20:25 Publié dans Alsace | Lien permanent | Tags : droite nationale, alsace, robert, spieler, fn, mpf, d'abord | |  Facebook

jeudi, 31 août 2006

Elections Municipales de Strasbourg : Communiqué de Robert Spieler

Communiqué de Robert Spieler - Président de Strasbourg d’Abord

Elections Municipales de Strasbourg :
Gauche et Droite, rose bonnet et bonnet rose !


L’annonce de la nouvelle candidature du « tandem » constitué de Fabienne Keller et de Robert Grossmann constitue une nouvelle pour le moins prévisible. Néanmoins, cet empressement, autant que la non candidature de Monsieur Grossmann pour l’élection législative de Strasbourg 1, est révélatrice d’une forte fragilité.

L’absence de visibilité de l’équipe sortante, les divisions internes qui ne feront que prendre de l’ampleur à la lueur des élections présidentielles et législatives, et les conflits de personnes fragilisent déjà cet édifice au bilan des plus discutable.

Qui plus est, entendre Robert Grossmann se présenter comme « culturellement de gauche » ou menant une « politique culturelle de gauche » confirme l’infime différence entre l’UMP et le PS strasbourgeois.

Alors que se profile la construction de la mosquée de Strasbourg, alors que l’insécurité continue de gangrener les quartiers, alors que les commerçants, comme la population strasbourgeoise subissent de plein fouet une crise économique forte, la construction d’une alternative politique s’impose.

Voilà pourquoi, je me battrai pour qu’une vraie droite de rassemblement, populaire et identitaire, proche des réelles préoccupations des Strasbourgeois, puisse se constituer et être présente aux deux tours de la prochaine élection municipale.


Robert Spieler
www.robert-spieler.net

<hr>

Mise en ligne, ce jour, d'un sondage sur ce même blog - Bons votes ! 

 

12:50 | Lien permanent | Tags : robert, spieler, alsace, strasbourg, droite nationale, élections, municipales | |  Facebook