Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 24 août 2009

Adrien Zeller de l'UMP, Président du Conseil Régional d'Alsace, est mort

zeller.jpgAdrien Zeller s'empara à la hussarde de la présidence du Conseil Régional d'Alsace après le décès de Marcel Rudloff en 1996 allant à l'encontre des dernières volontés exprimées par Rudloff sur son lit de mort.

Présenté comme un « homme d'écoute et de dialogue », salué par ses adversaires politiques comme un démocrate et un Alsacien de cœur, Adrien Zeller se plaisait à « bousculer les lignes » et rejetait les clivages partisans, sauf à l'égard de « l'extrême droite » qu'il haïssait.

J'en garderais le souvenir d'un homme.....

Bon, je m'arrête là. Les Anciens disaient : « De mortuis, aut bonum, aut nihil » ("des morts, soit on dit du bien, soit on se tait"). Je me tairais donc... 

Robert Spieler, Conseiller Régional de 1986 à 2004.

22:53 Publié dans Alsace | Lien permanent | Tags : adrien zeller, zeller, alsace, conseil régional | |  Facebook

jeudi, 03 mai 2007

Alsace : brillante inauguration du TGV escargot...

medium_OYRCADJ81DHCAMIGKIOCAMIWSFBCA6YTSH9CAU9MY9PCA1GU61ZCAYOVQH1CA65XNC9CAC2D6J8CATNJ16QCAOJ0VP4CAPOLO1VCAK51HRXCAZG6DR1CANTBF7NCAPLCQDSCAWJ4XNICAYIXA7WCAE36MM4.jpgIl ne s’agissait en réalité pas vraiment de l’inauguration de la ligne TGV Strasbourg-Paris, mais d’ «une marche de découverte » (la suite démontre que le terme était fort bien choisi), organisée par la SNCF.

Petits fours et champagne à volonté… Tout le gratin politique régional était de la partie : Adrien Zeller, Président du Conseil Régional d’Alsace, Philippe Richert, Président du Conseil Général et 200 happy few, tout fiers de rallier Paris en  2 heures 20 dans un TGV que l’Alsace a lourdement financé,  les autres TGV français ayant été financés par l’Etat.

Pourquoi les élus alsaciens ont-ils accepté de financer un TGV dont la voie rapide s’arrête (ou commence) en Lorraine ? Le TGV roule en effet sur une ligne classique jusqu’à Strasbourg. J’ai eu de nombreuses occasions de protester contre ce scandale au Conseil Régional.

Mais revenons à nos responsables politiques qui ont parcouru in fine le trajet Strasbourg-Paris. Las,  la rame spéciale s’est immobilisée » en Lorraine, un cardan cassé, à quelques kilomètres de Baudrecourt.

Résultat : 4 heures 30 de voyage alors que les trains classiques effectuent le parcours en  4 heures.

Les nombreux journalistes allemands et suisses présents en faisaient des gorges chaudes.

Robert Spieler

23:15 Publié dans Alsace | Lien permanent | Tags : alsace, tgv, politique, zeller, richert, droite, strasbourg | |  Facebook